Halte au racisme

9 avril 2019
CD - Communication

Alors qu’une ex icône du cinéma français a ouvert la voie en clamant son racisme ordinaire, les expressions de racisme se multiplient en France, récemment Madame Sylvie Ndiaye, porte-parole du gouvernement est insultée en raison de sa coiffure, monsieur Jean-Hugues Ratenon député de la France insoumise reçoit une lettre d’injures à l’assemblée nationale. Nous n’oublions pas les juifs frappés en place publique, Ilan Halimi torturé dans une cave et mis à mort, des musulmans poursuivis et passés à tabac, on s’en prend sans vergogne aux LGBT. La porte du racisme et de la haine est grande ouverte et si l’état laisse faire, ceux qui se croient supérieurs s’organisant en toute liberté en viendront rapidement à reproduire les actes qui ont fait autrefois des NAZIS la honte de notre civilisation. 

Il y a là un recul sans précédent de la société Française. Les peurs et la paupérisation ne sont pas les seules responsables de ce déferlement de haine. Il y a là un mal plus profond que la répression ne peut endiguer seule. Le système éducatif a sa part à jouer dans la compréhension de la place laissée à l’autre. Cet autre qui nous prolonge et finalement grâce auquel nous nous définissons. 

Le gouvernement se fourvoierait à considérer la France et les Français comme une masse informe, sans particularités et sans caractères multiples. 

Si la France est archipélagique, sa population en est forcément le miroir. C’est la force, la grandeur et la noblesse de la France.

Le CREFOM apporte tout son soutien à Madame Sylvie Ndyaye et à monsieur Jean-Hugues Ratenon, appelle le gouvernement à la plus grande sévérité vis-à-vis de ceux qui commettent des délits racistes et demande qu’un plan national contre le racisme sous toutes ses formes soit mis en place dans les meilleurs délais.


Le racisme est l’affaire de tous


Jean-Michel Martial

Président du CREFOM


 
© 2020   Crefom.org, Tous droits réservés.