Soutien à Christine KELLY,

10 décembre 2019
CD - Communication

L’impunité ne peut être tolérée lorsque les délinquants se cachent dans les réseaux sociaux pour lancer des appels au meurtre à l’encontre de personnes qui ne leur plairaient pas.


 La cyber –criminalité atteint de plus en plus de personnalités en raison de leur exposition publique, sans être en mesure de se protéger sans le concours de la police et de la justice.


Aujourd’hui c’est le cas de la journaliste Madame Christine KELLY, victime de cyber harcèlement en suite de l’exercice de sa chronique dans Balance ton post sur la Chaîne de télévision CNEWS.

Le CREFOM face à ces menaces exercées à l’encontre de la journaliste ou de toute autre personne, tient à lui assurer un soutien sans faille, ainsi qu’aux membres de sa famille soumis à cette inquiétude légitime.


Le CREFOM demande avec insistance d’une part au Ministre de l’Intérieur de diligenter sans délai une enquête afin que la ou les personnes auteurs de ces manœuvres criminelles soient recherchées, et d’autre part sollicite la Garde des Sceaux, afin qu’elles soient sévèrement punies.


Il est impératif qu’un dispositif législatif s’applique pour que toutes personnes auteurs de pareils faits ne puissent se réfugier dans l’anonymat des nouvelles technologies de la communication, pour persécuter les citoyennes et les citoyens quelque soit leur notoriété.


Enfin, le CREFOM condamne avec la plus grande fermeté ces actes ignobles et lâches, et renouvelle à Madame Christine KELLY son indéfectible soutien.


                                                                                                                            Daniel DALIN

                                                                                                                                                                   Président

                                                                                                                              Contact : contact@crefom.org


 
© 2020   Crefom.org, Tous droits réservés.